Le personnel de l'Inspection du Travail en grève

Pas d’augmentation des effectifs et une réforme suicidaire pour l’accompagnement des salariés.

L’inspection du travail en France est composée de 767 sections. Chaque section a une « compétence » géographique et intervient en toute indépendance. Elle reçoit les salariés. Une section est composée d’un inspecteur (« chef de service »), de deux contrôleurs, et deux secrétaires.

Chaque secteur couvre en moyenne 3 000 entreprises et 30 000 salariés. Les sections se mobilisent en fonction des problèmes rencontrés dans les entreprises et reçoivent les salariés.

Le DGT (direction générale du travail), réformateur de la DIRECCTE depuis 2002, a « vendu » à Michel Sapin la suppression des sections d’inspection géographiques, généralistes et indépendantes pour mettre en place des « brigades »: les inspecteurs du travail seraient regroupés en brigades « spécialisées » par branche ou par thème et non par territoire (thèmes ? Le travail dissimulé, la souffrance au travail, etc).

Les « brigades » seront dirigées par le DIRECCTE qui fixera leurs priorités, elles ne seront plus généralistes. Plusieurs brigades pourront donc se cotoyer sur un même secteur ou pour une même entreprise. Les agents perdraient ainsi leur vision globale de la situation des salariés dans l'entreprise et la maitrise de leur action dans la durée. Les interventions ne résulteront plus des constats opérés sur le terrain ou des demandes des salariés (qui ne seront plus reçus) … 

Une telle réforme qui priverait l'inspection du travail de sa capacité de diagnostic des situations ne lui permettra plus d'être réactive. 

La réforme est présentée comme une promotion pour les inspecteurs du travail. 540 contrôleurs vont devenir inspecteurs.

Le 18 février, les agents de toute l’inspection, en grève, ont exigé le doublement des sections d’inspection qui devraient rester généralistes et territoriales. Ils ont rejeté le « plan Sapin ».

Un débat s’ouvre sur ce sujet sur le site de Gérard Filochele site de Gérard Filoche

A voir également :

 

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
En savoir plus !

Recevez les news par mail !

S'abonner

Un lien de désinscription est présent dans chaque newsletter. Vos coordonnées ne seront en aucun cas transmises à qui que ce soit. La fréquence des newsletters n'excède pas une par semaine.

Soumettre un article

L'adoption de ce projet de loi vous donne envie de réagir ? Vous voulez partager vos impressions ? N'hésitez pas à nous soumettre vos articles, ils seront publiés s'ils ont leur place ici. Vous pouvez composer votre texte dans le champ prévu ou envoyer un fichier (texte, word ou pdf). Vous pouvez également joindre des images sous réserve que celles-ci soient exemptes de droits.
J'accepte que ma contribution soit publiée
Conditions d'utilisation: en transmettant votre texte, vous acceptez sans réserve que son contenu soit publié et renoncez à toute propriété ; la publication des articles est soumise à une lecture préalable. Les contributions n'engagent que leurs auteurs ; en outre, ani-2013.fr se réserve le droit de refuser de publier tout texte non conforme à la ligne éditoriale du site ou à la loi, sans aucune justification. Merci de votre compréhension !