Filoche monte au créneau contre le projet de loi sur l'emploi

Depuis 80 ans, quand on regarde ce qu’a fait la gauche en 1936, en 1945, en 1981, en 1997, cette loi est la première et pire loi réactionnaire contre le droit du travail… Jamais vu ça ! Personne ne pourra la défendre, personne d’ailleurs, déjà, ne la défend sérieusement. C’est un coupe-gorge que de la transcrire…

Si cela avait été la droite nous serions tous dans la rue.

Au bureau national du PS, Gérard Filoche balance crûment les faits :

….

Ici, chez nous, on a donné 20 milliards aux patrons sans contre partie, et maintenant, on leur donne une loi transcrite de l’ANI. Depuis 80 ans, quand on regarde ce qu’a fait la gauche en 1936, en 1945, en 1981, en 1997, cette loi est la première et pire loi réactionnaire contre le droit du travail… Jamais vu ça ! Personne ne pourra la défendre, personne d’ailleurs, déjà, ne la défend sérieusement. C’est un coupe-gorge que de la transcrire.

….

On veut amadouer le Medef ? Ca ne marchera pas ! Ce sont nos ennemis, ils veulent nous faire perdre. Mme Parisot réclame déjà 20 autres milliards. Elle a déclaré le 3 février sur RTL que « si l’ANI n’était pas transcrit (comme elle le voulait), elle le ferait savoir suffisamment auprès des investisseurs étrangers pour les alerter sur la véritable situation en France ». C’est clair. La loi issue de l’ANI, c’est pour les agences de notation, contre les salariés.

C’est un projet de loi contre les femmes à temps partiel qui vont être encore plus flexibilisées, il n’y aura pas un précaire de moins, pas un chômeur de moins, il y a des contrats à durée déterminés intermittents, il y aura moins de CHSCT, moins d’IRP … les critères sociaux protégeant les licenciés sont gommés, les assurances privées vont toucher le pactole des « complémentaires », les mutations seront forcées, les plans de maintien de l’emploi sont pires que la loi Warsmann de Sarkozy, ça fera baisser les salaires, le chantage à l’emploi s’exercera à plein, les plans de licenciements seront fast, quick, expédiés, facilités, les salaries ont moins accès aux prud’hommes, il n’y a rien, rien, rien de positif dans cet projet de loi. Nous avons distribué des tracts dans la campagne électorale contre tout cela. Si cela avait été la droite nous serions tous dans la rue.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
En savoir plus !

Recevez les news par mail !

S'abonner

Un lien de désinscription est présent dans chaque newsletter. Vos coordonnées ne seront en aucun cas transmises à qui que ce soit. La fréquence des newsletters n'excède pas une par semaine.

Soumettre un article

L'adoption de ce projet de loi vous donne envie de réagir ? Vous voulez partager vos impressions ? N'hésitez pas à nous soumettre vos articles, ils seront publiés s'ils ont leur place ici. Vous pouvez composer votre texte dans le champ prévu ou envoyer un fichier (texte, word ou pdf). Vous pouvez également joindre des images sous réserve que celles-ci soient exemptes de droits.
J'accepte que ma contribution soit publiée
Conditions d'utilisation: en transmettant votre texte, vous acceptez sans réserve que son contenu soit publié et renoncez à toute propriété ; la publication des articles est soumise à une lecture préalable. Les contributions n'engagent que leurs auteurs ; en outre, ani-2013.fr se réserve le droit de refuser de publier tout texte non conforme à la ligne éditoriale du site ou à la loi, sans aucune justification. Merci de votre compréhension !